Les perturbateurs endocriniens coûteraient 157 milliards d’euros par an

 

À l’échelle européenne, l’exposition aux perturbateurs endocriniens coûteraient 157 milliards d’euros chaque année en dépenses de santé, selon les résultats d’une étude parue dans le Journal of clinical endocrinology and metabolism. Ce montant représente plus de 1,2 % du PIB européen. Pour arriver à cette conclusion, les experts ont analysé les coûts de santé liés aux pathologies dont la relation de causalité avec l’exposition aux perturbateurs endocriniens est « hautement probable », comme le retard de développement cérébral. 

Source : Trasande L, et al. J Clin Endocrinol Metab 2015 :jc20144324. [Epub ahead of print]