Enquête

55 % des Européens estiment qu’il est possible de consommer des aliments dont la date limite d’utilisation optimale est dépassée, selon une enquête réalisée dans 28 États membres de l’UE. 81 % des Suédois partagent cet avis, ils ne sont que 14 % en Roumanie. Source : Commission européenne.