Les recommandations américaines inadaptées

Apports en sel

Nutrition infos

Aux États-Unis, les recommandations nutritionnelles de 2010 préconisent de limiter la consommation de sodium à 1 500 mg/jour pour les personnes de plus de 50 ans, les Afro-Américains et les personnes atteintes d’une maladie chronique. Pour les autres, la limite quotidienne est fixée à 2 300 mg de sodium. Dans le même temps l’apport minimal recommandé en potassium est fixé à 4 700 mg par jour. Cette étude s’est penchée sur la faisabilité théorique de suivi des recommandations sur l’apport en sodium et en potassium tout en maintenant une alimentation équilibrée. Elle se fondait sur les teneurs moyennes des aliments généralement consommés outre-Atlantique.

Les analyses de leur modèle montrent que, pour le sodium, respecter une valeur inférieure à 1 500 mg/j est incompatible avec une alimentation équilibrée, et plus spécifiquement avec le besoin minimum en potassium. L’hypothèse d’une baisse de 10 % de la teneur en sodium de tous les aliments de cette étude ne serait pas suffisant pour rendre compatible un faible apport en sodium avec un apport élevé en potassium. En revanche, respecter la valeur de 2 300 mg de sodium dans le cadre d’une alimentation équilibrée est plus réaliste. Les auteurs suggèrent donc que des études de faisabilité précèdent ou accompagnent la publication de recommandations nutritionnelles destinées au grand public.

Il convient de souligner que de nouvelles recommandations américaines viennent d’être publiées en mai 2013 et remettent en cause la valeur limite de consommation de sodium à 1 500 mg/jour établie pour les personnes considérées à risque.

K.D.

Source : Maillot M et al. Food pattern modeling shows that the 2010 Dietary Guidelines for sodium and potassium cannot be met simultaneously. Nutr Res. 2013;33(3):188-94

Pour en savoir plus :

http://www.nutrition-infos.com/un-apport-trop-pauvre-en-sodium-pourrait-nuire-a-article-323.html#.UbXFyJx0Z3A

 

photo : © Dubravko Sori?