Produits laitiers allégés : veiller au maintien de l’équilibre nutritionnel

Perte de poids

Nutrition infos

Une étude australienne parue dans Journal of Academy of Nutrition and Dietetics suggère que les hommes et les femmes réagissent différemment lorsqu’on leur conseille de consommer des produits laitiers à faible teneur en matière grasse au lieu de produits au lait entier. Par ailleurs, les patients dans leur ensemble ont tendance à consommer moins de trois produits laitiers par jour.

Pour diminuer les apports énergétiques sans mettre en péril l’adéquation nutritionnelle, les diététiciens proposent souvent aux patients de remplacer les produits laitiers au lait entier par des produits à teneur moins élevée en matière grasse. Les auteurs ont cherché à évaluer les conséquences de cette recommandation lorsque les patients ont pour objectif de perdre du poids.

L’étude a consisté en une analyse secondaire du régime alimentaire de 86 adultes (23 hommes et 63 femmes d’IMC moyen de 31,1) qui avaient participé en 2009 à un essai clinique portant sur la perte de poids. Lors de cette première étude, les patients s’étaient vus recommander la consommation préférentielle de produits laitiers à faible teneur en matière grasse. Les chercheurs ont catégorisé la consommation de produits laitiers de ces 86 adultes sur la base des données de l’Australian 1995 National Nutrition Survey, une enquête ayant collecté dans tout le pays les données de consommations alimentaires (quantité, fréquence, habitudes alimentaires) ainsi que les mesures anthropométriques des participants.

L’analyse statistique des résultats a permis aux chercheurs d’évaluer les changements dans les habitudes de consommation de produits laitiers des patients à la suite des recommandations diététiques en faveur des produits allégés. Les quantités de matière grasse et d’énergie provenant des produits laitiers se sont avérées significativement plus basses : respectivement de 14,1 g/j à 5,8 g/j et de 283 kcal/j à 223 kcal/j. Par ailleurs, seulement 19,7 % des participants ont atteint leur objectif de consommation de deux à trois portions de produits laitiers par jour, quantité recommandée pour une bonne couverture des besoins nutritionnels. Enfin, en analysant les données ajustées pour le sexe, les chercheurs ont observé que les femmes n’ont pas réduit significativement l’apport énergétique provenant des produits laitiers. D’où les recommandations formulées par l’équipe : tenir compte de l’impact du sexe et des conséquences nutritionnelles de la consommation d’une quantité trop faible de produits laitiers avant de recommander la consommation de produits laitiers à faible teneur en matière grasse.

Source : Nolan-Clark D, et al. Dietary consequences of recommending reduced-fat dairy products in the weight-loss context : a secondary analysis with practical implications for registered dietitians. J Acad Nutr Diet. 2013.

Camille Aulas

Crédit photo : Cidil.