Les perceptions du goût diffèreraient entre enfants obèses et non obèses

Obésité

Nutrition infos

Acide, amer, salé, sucré, umami : de la combinaison de ces cinq saveurs de base découleraient l’ensemble de nos perceptions gustatives. Pour l’enfant, dont les sens s’éveillent peu à peu, isoler et identifier chacun de ces composants du goût peut s’avérer délicat. Des chercheurs allemands se sont intéressés plus précisément à la différence de perception de ces différentes saveurs entre enfants obèses et non-obèses.

Dans une étude transversale, la sensibilité gustative de 99 enfants obèses et de 94 de poids normal âgés de 6 à 18 ans, a été comparée. La sensibilité aux goûts sucré, acide, salé, amer et umami a été analysée au moyen de bandes imprégnées d’une solution goûteuse à différentes concentrations. Un score total a été déterminé pour l’ensemble des qualités gustatives ainsi que pour chacune séparément. En outre, l'influence possible du sexe, de l'âge et de l'origine ethnique sur la perception du goût a été évaluée. Les enfants ont également accordé une note d'intensité pour le sucré.

Les résultats montrent que les sujets obèses présentent, par rapport au groupe témoin, une capacité globalement inférieure à identifier correctement les différents goûts. Plus précisément, les taux de reconnaissance étaient clairement plus faibles pour le salé, l’umami et l’amer. Par ailleurs, l'âge et le sexe ont une influence significative puisque les sujets les plus âgés et les filles étaient associés à de meilleurs résultats de reconnaissance. L’intensité des goûts semble également plus faiblement ressentie chez les enfants obèses qui ont attribué des notes d'intensité nettement inférieure à trois des quatre concentrations présentées.

Source : Overberg J et al. Differences in taste sensitivity between obese and non-obese children and adolescents. Arch Dis Child. 2012;97:1048-52.

V.C.-D.

Crédit photo : Éléonore H - Fotolia.com