Les apports en fibres des Français ne sont pas suffisants

Fibres

Nutrition infos

Des résultats de l’étude NutriNet-Santé, lancée en 2009 pour étudier les comportements alimentaires et les relations nutrition-santé, ont été publiés jeudi 22 novembre. L’étude, coordonnée par l’unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle (Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13) et dirigée par le Pr Serge Hercberg, nutritionniste, montre que les apports en fibres observés (environ 20 g par jour chez les hommes et 18 g par jour chez les femmes) sont nettement en deçà des recommandations (minimum recommandé de 25 g par jour et seuil optimal de 30 g par jour). Seuls 22 % des hommes et 12 % des femmes atteignent le seuil minimum recommandé. Ils sont 10 % des hommes et 4 % des femmes à respecter le seuil optimal.

Les apports en fibres, contenues dans les légumes, les fruits, le pain et les biscottes, augmentent avec l’âge et le revenu mais des inégalités sociales résident entre les catégories professionnelles des Français (ces apports sont plus élevés chez les agriculteurs, les cadres et les titulaires d’un baccalauréat + 2 que chez les employés, les ouvriers, les titulaires d’un baccalauréat professionnel et les personnes sans diplôme). Les apports en fibres sont également moins élevés chez les hommes en surpoids ou obèses.

Cette faible consommation de fibres pourrait avoir un effet néfaste sur la santé des Français, des études révélant qu’un apport insuffisant en fibres augmente le risque de maladies cardiovasculaires, d’obésité, de diabète de type 2 et de cancer colorectal.

F.B.

Crédit photo : Pryzmat - Dreamstime.com