Le GEM-RCN met à jour sa recommandation nutritionnelle

RESTAURATION COLLECTIVE


© Steve Debenport - iStock

Le groupe d’étude des marchés de restauration collective et nutrition (GEM-RCN) publie une nouvelle version de sa recommandation Nutrition. Celle-ci met à jour la précédente version d’août 2013 et intègre les priorités du Programme national pour l’Alimentation présentées en décembre 2014. Six fiches thématiques inédites  sont également disponibles. 

 

La recommandation Nutrition version 2.0 – Juillet 2015* et six fiches de recommandations nutritionnelles thématiques version 1.0 – Juillet 2015* élaborées par le groupe d’étude des marchés de restauration collective et nutrition (GEM-RCN) viennent d’être publiées. Le texte principal met à jour la précédente version d’août 2013 « pour tenir compte des connaissances actualisées des besoins des convives de la restauration collective ». Les fiches thématiques sont inédites et résument les points fondamentaux à retenir sur différents aspects  (plats protidiques, produits laitiers dont les desserts lactés, petite enfance, milieu scolaire, personnes âgées et milieu carcéral) « pour faciliter la mise en place de la recommandation ». De plus, « cette nouvelle recommandation ainsi que les fiches thématiques s’inscrivent dans les orientations du PNNS3 et du plan de lutte contre l’obésité et intègrent les priorités du Programme National pour l’Alimentation présentés en décembre 2014 (…) (favoriser les produits issus de l’agriculture biologique et des productions locales et lutter contre le gaspillage alimentaire) », est-il expliqué dans le texte.

Quels sont les objectifs nutritionnels ?

Afin d’améliorer la qualité des repas, et compte tenu des données de santé publique, le GEM-RCN fixe trois objectifs prioritaires :

  • diminuer les apports de glucides simples ajoutés ;
  • rééquilibrer la consommation de lipides, notamment en réduisant celle des acides gras saturés) ;
  • parvenir à une meilleure adéquation des apports de fibres, de minéraux et de vitamines.

Il vise également plusieurs objectifs nutritionnels généraux dont l’augmentation de la consommation de fruits, de légumes et de féculents entre autres de produits crus pour les apports en vitamines. Il attire l’attention des professionnels sur les apports protidiques. Pour les personnes âgées en institution ou en structure de soins et en cas de portage à domicile, l’objectif est d’améliorer les apports en protéines. Pour les enfants de moins de trois ans, les experts recommandent de contrôler les apports en protéines.

De nouvelles recommandations pour l’élaboration des menus, la fréquence de service des différents types de plats et le grammage des portions sont détaillés dans les documents.

Des équipes formées à la nutrition

Par ailleurs, le GEM-RCN met en avant l’importance de la formation des différents intervenants en restauration collective et précise que la «formation des équipes de restauration à la nutrition doit constituer un impératif pour les collectivités publiques et leurs établissements, qui doivent recourir aux services de personnels qualifiés tels que les diététiciens et les nutritionnistes ». Il rappelle aussi que le soutien humain à la prise alimentaire, chez les plus jeunes comme chez les plus âgés, doit être assuré afin de limiter le risque de déséquilibre alimentaire et de dénutrition.

Un budget suffisant

Il ajoute enfin qu’« afin d’assurer une qualité nutritionnelle et gustative minimale des repas, il convient de consacrer  un budget suffisant à à l’achat des denrées alimentaires ».

De nouvelles recommandations après la révision des repères de consommation

Ces recommandations nutritionnelles seront mises jour après la révision des repères de consommation (Programme national nutrition santé (PNNS4)) attendue pour 2016. 

*http://www.economie.gouv.fr/daj/recommandation-nutrition

Source : Groupe d’étude des marchés de restauration collective et nutrition (GEM-RCN). Recommandation Nutrition version 2.0 – Juillet 2015.