L’ICCR milite pour le changement des habitudes de vie

VIDéO

Nutrition Infos
© ICCR

La Chaire internationale sur le risque cardiométabolique, ICCR, souhaite encourager de bonnes habitudes de vie auprès des consommateurs et invite les professionnels de santé à utiliser la mesure du tour de taille plutôt que l'IMC. L'ICCR prône par la voix de son directeur exécutif, Jean-Claude Coubard, « la pratique d’une activité physique régulière, une bonne hygiène alimentaire et la consommation d’eau comme source d’hydratation principale en limitant la surconsommation des boissons sucrées ».

Le Pr Martine Duclos, experte médicale à l’ICCR et chef du service de Médecine du sport au CHU de Clermont-Ferrand, ajoute que ce changement de comportement permet « de diminuer de 20 à 25 % les risques de cancer du sein et du cancer du côlon et de prévenir l’hypertension artérielle ». En outre, la pratique d’une activité physique régulière a « un effet bénéfique sur le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires », poursuit-elle.

Jean-Claude Coubard invite également les professionnels de santé « à intégrer la mesure du tour de taille des patients dans les composants du diagnostic médical ». En effet, « deux personnes ayant le même IMC peuvent avoir une quantité de graisse abdominale différente », explique le Pr Duclos. La mesure du tour de taille serait un meilleur marqueur de risque des maladies cardiovasculaires que l'IMC.

Afin de rappeler les dangers liés à la sédentarité, mettre l’accent sur les bienfaits associés à ces bonnes habitudes de vie et enfin sensibiliser les professionnels de santé à cette pratique médicale, Martine Duclos avait mesuré le tour de taille des champions de la Ligue nationale de rugby le 10 septembre 2014 au Rugby Club à Paris.

Source : ICCR

Sur le même sujet :

Faut-il revoir les tests d’obésité actuels ?

Le Pr Hu alerte sur les dangers des boissons sucrées sur la santé

FB

Retrouvez les recommandations de l'ICCR en vidéo :