Investir pour réduire l’impact des maladies chroniques

 

Le rapport sur la situation mondiale des maladies non transmissibles 2014 (Global Status Report on non communicable diseases 2014), publié mi-janvier par l’OMS, révèle que chaque année, 16 millions de personnes meurent prématurément (avant l’âge de 70 ans) à la suite de maladies cardiaques et pulmonaires, d’un accident vasculaire cérébral, du cancer ou du diabète. Le rapport affirme que la plupart de ces décès sont évitables et, moyennant un investissement de 1 à 3 dollars des États-Unis (USD) seulement par personne et par an, les pays peuvent considérablement réduire la morbidité et la mortalité imputables aux maladies non transmissibles.