L’obésité contribuerait au développement de la maladie d’Alzheimer

Obésité

Nutrition infos

Les chercheurs de l’équipe « Alzheimer & Tauopathies » de l’unité mixte de recherche 837 (Inserm/université Lille 2/université Lille Nord de France), dirigée par le Dr Luc Buée, et ceux de l’unité mixte de recherche 1011 « Récepteurs nucléaires, maladies cardiovasculaires et diabète », viennent de mettre en évidence une relation entre l’obésité et les pathologies liées à la protéine Tau chez la souris. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Diabetes.

De jeunes souris transgéniques qui développent avec l’âge une neurodégénérescence liée à la protéine Tau ont été nourries pendant cinq mois avec un régime riche en graisses. Par rapport aux souris témoins, les souris devenues obèses montrent une aggravation de leur pathologie du point de vue de la mémoire et des modifications de la protéine Tau. L’accumulation de protéines Tau anormales dans les cellules nerveuses en dégénérescence étant liée aux altérations cognitives observées dans la maladie d’Alzheimer, les résultats obtenus « confirment le rôle délétère de l’obésité sur les maladies dégénératives », selon David Blum, chargé de recherche à l’Inserm qui a participé à l’étude. Contrairement aux hypothèses suggérées dans de précédentes études, la résistance à l’insuline ne serait pas le facteur aggravant.

Source : Leboucher A et al. Detrimental effects of diet-induced obesity on T pathology is independent of insulin resistance in T transgenic mice. Diabetes. 2012.

F.B.

Crédit photo : Freshidea - Fotolia.com