Après le beurre, les ovoproduits s'envolent

RESTAURATION COLLECTIVE

Dans un communiqué, la Fédération des Entreprises de Boulangerie (FEB) alerte le marché sur la hausse brutale, notamment, des œufs dont le prix a flambé de 150 % en 4 mois.

En passant de 0,80 à 1,99 €/kg entre juillet et mi-novembre, leur cours a connu une hausse brutale. Un déséquilibre entre l’offre et la demande dû notamment à la crise du Fipronil qui a touché le marché de l’œuf européen. La FEB a signalé que la responsabilité de la grande distribution et de la restauration hors foyer était de prendre les mesures susceptibles d’équilibrer l’équation économique du secteur, en vertu de la charte d’engagement « pour une relance de la création de valeur et pour son équitable répartition au sein des filières agroalimentaires françaises », signée lors des États généraux de l’alimentation. La FEB demande aux pouvoirs publics d’assouplir les conditions d’entrée sur le territoire des œufs non européens, notamment venus des États-Unis.