Bleu-Blanc-Coeur étudie l'impact de l'alimentation des mamans sur la qualité du lait maternel

allaitement


© ricardoferrando - fotolia

Des études menées sur des animaux par l'association Bleu-Blanc-Coeur montrent notamment que l'optimisation des acides gras (AG) dans l'alimentation, et notamment de l’équilibre du rapport entre les acides gras oméga-6 et les acides gras oméga-3, améliore de façon significative la qualité nutritionnelle du lait maternel de l'animal.

Dans les années 2000, des études menées sur des souris ont démontré le rôle des oméga-6 comme facteur de développement du surpoids. Si l’Anses recommande un rapport entre les deux acides gras de quatre oméga-6 pour un oméga-3, dans le cadre de ces études, les souris ont été exposées à une alimentation hyperlipidique et dont le ratio était de 28 oméga-6 pour 1 oméga-3, soit un régime alimentaire proche du type européen. Une augmentation progressive de la masse adipeuse a été observée. Des chercheurs sont allés plus loin et ont mis en évidence que l’effet négatif de ce déséquilibre était transgénérationnel. Ainsi, l’alimentation de la mère a une influence sur plusieurs générations.

Fort de ce constat, l’association Bleu-Blanc-Coeur a mené des recherches sur l’impact de l’alimentation de la truie sur la qualité de son lait maternel. Ces études démontrent que l’incorporation de matières grasses dans les aliments de la truie, en veillant à leur profil en acides gras (AG), et notamment à l’équilibre du rapport entre les acides gras oméga-6 et les acides gras oméga-3 (soit quartre oméga-6 pour un oméga-3), améliore de façon significative la qualité nutritionnelle du lait maternel de la truie. Cette étude montre que la qualité nutritionnelle du lait maternel de la truie est un facteur déterminant sur le développement du foetus, la mise en place de nombreuses fonctions physiologiques chez la truie et chez le porcelet, notamment au niveau du système digestif ou encore la composition du cerveau du porcelet plus riche en oméga-3.

L’association s’intéresse aujourd’hui à l’alimentation de dix mamans, et notamment l’impact de la consommation de produits issus de la filière Bleu-blanc-coeur sur la qualité du lait maternel.

Une étude clinique auprès de 100 femmes complétera ce travail. Un appel à candidature a été lancé courant octobre 2015 sur le site internet Bleu-Blanc-Cœur (www.bleu-blanc-coeur.org).

Source : Bleu-blanc-coeur