Nutrition infos n° 27

Couverture
Nutrition infos27
juin 2012

Sommaire

Nutrition infos N° 27

Dossier

Sub-déficits en micronutriments

Chaque micronutriment possède un rôle spécifique en nutrition, de sorte que toute carence conduit fatalement à une altération fonctionnelle plus ou moins grave et invalidante si elle n'est pas prise en charge. Une bonne santé n’est donc possible qu’au prix d’une couverture optimale des différents besoins en vitamines, oligoéléments et éléments trace, tout au long de la vie. Et d’autant plus passé 65 ans, âge auquel commencent à apparaître certaines altérations physiologiques qui se répercutent sur l’état nutritionnel de la personne avec la survenue de subdéficits, voire de carences, en certains micronutriments. Dans ce dossier, vous sont présentés la nature de ces sub-déficits et leurs principaux facteurs de risque, des conseils pour les prévenir, ainsi qu’un point sur la place de la supplémentation et des compléments alimentaires.

Manifestations

alt

Gérosanté - Cippeg – Ostéoporose + Chutes = Fractures

La ville de Montpellier a accueilli un panel varié de professionnels de la gériatrie et de la gérontologie, les 4 et 5 avril derniers, à l’occasion de la 10e édition du congrès Gérosanté – Cippeg. Parmi les quatorze sessions thématiques et les trois symposiums reprenant les principales actualités médicales de la personne âgée, trois ont abordé la fragilité à travers les risques de fractures liées à l’ostéoporose et aux chutes.

alt

Journées annuelles de la SFGG – Plus on intervient précocément, meilleur sera le vieillissement

Le rendez-vous annuel de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG), qui s’est déroulé du 4 au 6 octobre 2011 à Paris, a laissé une place limitée – mais une place tout de même – à la nutrition. Le rôle de l’alimentation dans la qualité du vieillissement n’est plus contestable, en témoignent les résultats de la cohorte SU.VI.MAX/Longimax. De même que les dangers d’une surconsommation d’alcool chez le sujet âgé. Morceaux choisis.

alt

Rencontres de la Fondation Louis-Bonduelle – Se nourrir pour vieillir en bonne santé

Pour leur cinquième édition, les rencontres de la Fondation Louis-Bonduelle se sont déroulées à la maison de la RATP, à Paris, le 5 juin 2012. Sur le thème “Se nourrir et bien vieillir”, les intervenants ont présenté les résultats d'études menées sur les personnes âgées et des pistes pour remédier aux problèmes rencontrés par cette population : la malnutrition et la dénutrition.

Magazine

Restauration collective

alt

Animations – Autour des repas en maisons de retraite

De la participation des résidents aux commissions menus jusqu’aux ateliers de cuisine thérapeutique en passant par des repas à thème, les animations autour des repas en maisons de retraite ou Ehpad permettent de stimuler l’appétit des personnes âgées. Pour prévenir la dénutrition si fréquente en institution, le repas doit avant tout rester un moment de plaisir et de convivialité. Les agences régionales de santé (ARS) et la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG) se mobilisent pour la diffusion des bonnes pratiques autour de l’alimentation et de la restauration dans les établissements pour personnes âgées.

En bref

Marketing – Les seniors, cible privilégiée de l'industrie agroalimentaire 

L’industrie agroalimentaire s’intéresse au marché des seniors et pour cause : ils sont de plus en plus nombreux, soucieux de leur santé et de la qualité de leur assiette, et d’un niveau économique supérieur à la moyenne. Quelles sont leurs orientations de prédilection pour séduire cette population délicate ?

Descendance – Évaluer le risque de diabète des générations futures

Plus de deux millions et demi de personnes sont aujourd’hui concernées par le diabète de type 2 en France et ce chiffre pourrait augmenter de 26 % d’ici 2020. Pour endiguer cette épidémie, le programme Descendance prévoit d’élaborer une équation de risque capable de “prédire” l’apparition du diabète chez les enfants de diabétiques.

Cas pratique

Le cas de Madame S., atteinte d'une récidive après un cancer

Par Johanna Lenczicki, diététicienne et le Dr Carol Szekely, chef du pôle gériatrie, Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Madame S. a été hospitalisée il y a trois mois en unité de gériatrie aigüe (UGA) pour altération de l’état général et amaigrissement. Dès son entrée, une demande de diagnostic diététique a été prescrite. La patiente est vue par la diététicienne le lendemain de son arrivée. Madame S. précise qu’elle désire consommer des aliments de texture moulinée étant donné l’avulsion dentaire qu’elle vient de subir. Elle explique qu’elle a perdu du poids au cours de ces deux derniers mois. Cette information est bien confirmée lors de sa première pesée en UGA : elle pèse 46 kg alors qu’elle pesait habituellement 50 kg, soit une perte pondérale de 8 % en deux mois.

Recherche

alt

Métabolisme protéique – Quelle stratégie nutritionnelle pour lutter contre la sarcopénie ? 

Comment limiter la perte de masse musculaire qui frappe les personnes âgées et peut avoir des conséquences néfastes sur leur santé ? Parmi les options envisagées : jouer sur le rythme des apports alimentaires ou sur leur composition en acides aminés. Revue des stratégies nutritionnelles à l'étude.

Retrouvez aussi les actualités de la profession, les événements à venir en nutrition, une revue de presse internationale…