Actualités

Manger épicé réduirait le risque de mortalité

RECHERCHE


©iStock_pidjoe

Une étude récemment publiée dans le British Medical Journal révèle que la consommation régulière de plats épicés réduirait les risques de mortalité.

Lire la suite...

Les producteurs pourront donner des fruits, légumes et pommes de terre

 

À l’occasion du lancement de la 31e campagne des Restos du Cœur, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion ont annoncé que l’État allait élargir le champ des réductions d’impôts afin de permettre aux producteurs de donner des fruits, légumes et pommes de terre transformés et conditionnés. Deux outils ont été présentés afin de faciliter le don : un support pédagogique listant les différents moyens de faire un don aux associations et une cartographie en ligne des associations habilitées à recevoir des dons. (www.aidealimentairepna.cartographie.pro).

100 % d’huile de palme durable d’ici 2020

 

La déclaration d’Amsterdam a été signée début décembre 2015 par la France dans le but de soutenir le développement d’une filière durable de l’huile de palme en Europe d’ici 2020 limitant ainsi le phénomène de déforestation. Aux côtés de onze organismes européens et alliances nationales, l’Alliance française pour une huile de palme durable a elle aussi signé un engagement similaire ayant pour objectif d’atteindre 100 % d’huile de palme durable pour 2020.

La pensée dichotomique et la perte de poids

PSYCHOLOGIE


©badmanproduction – istock

Une pensée dichotomique basée sur le principe du « tout ou rien » ou du « noir ou blanc » favoriserait le risque de rebond pondéral après une perte de poids. Selon les auteurs, l’entendement dichotomique serait associé à la mise en œuvre d’une restriction alimentaire trop rigide.

Lire la suite...

La publicité « saine » autour des fast food n’a pas l’impact attendu

SociÉtÉ


 © arska n - Fotolia

La règlementation anglo-saxonne interdit la promotion des aliments trop gras, trop sucrés, trop salés auprès des enfants. Pour parer à cette difficulté, les chaînes de fast food ont donc orienté leur communication vers leurs aliments « sains ».

Lire la suite...

Manger entre collègues permettrait d’améliorer les performances

RECHERCHE


© Izabela Habur – istock

Manger entre collègues permettrait d’obtenir de meilleures performances au sein d’une équipe, selon une étude menée par l’Université de Cornell (États-Unis).

Lire la suite...

Des mycotoxines dans les compléments alimentaires issus de plantes : un risque pour la santé

RECHERCHE


© ma-k - istock

Des chercheurs tchèques et américains ont mis en avant la contamination par des mycotoxines de certains compléments issus des plantes. Dans cette étude publiée dans le Journal of agriculture and food chemiser, 96 % des compléments testés contenaient des mycotoxines.

Lire la suite...

les Français et les perturbateurs endocriniens

enquête


© ewg3D - iStock

Après la 21e conférence sur le climat, les enjeux écologiques restent dans toutes les têtes. Pour Valeurs vertes, Harris interactive a interrogé 1 020 Français sur leurs préoccupations concernant la santé et l’environnement, notamment sur la question des perturbateurs endocriniens.

Lire la suite...

Nouvelle approche thérapeutique contre le diabète

RECHERCHE


© ursule - Fotolia 

Une nouveau mode de communication entre l’intestin (duodénum) et le cerveau vient d’être mis en évidence. Ayant un rôle sur la régulation de la glycémie, il pourrait servir dans une nouvelle approche thérapeutique contre le diabète.

Lire la suite...

Un tiers des décès dus aux maladies d’origine alimentaire touchent les enfants de moins de 5 ans

 

Un rapport élaboré par l’Organisation mondiale de la santé et publié dans le document Estimates of the Global Burden of Foodborne Diseases, a révélé que près d’un tiers des décès dus aux maladies d’origine alimentaire touchent les enfants de moins de 5 ans, ces derniers ne représentant que 9 % de la population mondiale. Le rapport dénonce l’origine des contaminants alimentaires, soit près de 31 agents infectieux. L’Afrique et l’Asie du Sud-Est sont les régions les plus touchées et ont le taux de mortalité le plus élevé. L’OMS rappelle que la sécurité sanitaire des aliments est une responsabilité partagée, que les agents pathogènes représentent une menace mondiale qui doit être prise au sérieux par tous les maillons de la chaîne industrielle.

Source : OMS.

 

Toute l'équipe de Nutrition infos vous souhaite une excellente année 2016 !


© Delpixart-iStock

Sophie Layé, lauréate du prix « Défi Scientifique » des Lauriers de l’Inra

RECOMPENSE


©Inra

Le prix « Défi Scientifique » a été remis à Mme Sophie Layé pour son travail alliant neurosciences et nutrition lors de la dixième cérémonie des Lauriers de l’Inra. Impact de la nutrition sur le bien-être, le stress, la dépression ou cognition sont les thématiques privilégiées pour cette chercheuse chevronnée.

Lire la suite...

L'AJD demande la prise en charge de la mesure de la glycémie en continu

Diabète


© macgyverhh

L’Association des jeunes diabétiques (AJD) réclame dans un courrier adressé à la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Tourraine, la prise en charge de la mesure de la glycémie en continu pour les patients atteints de diabète de type 1. 

Lire la suite...

Lutte contre le gaspillage : les mesures à l’étude pour 2016

POLITIQUE


© photka - Fotolia.com

Le Comité national de suivi du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, s'est réuni mi-octobre. De nouvelles lignes de conduite pour 2016 ont vu le jour. Zoom sur ces nouvelles directives qui devront être suivies par les différents acteurs de la chaîne alimentaire. 

Lire la suite...

L'autorisation d'utilisation d'un maïs OGM bientôt retirée

 

La Commission européenne devrait retirer l’autorisation pour l’utilisation du maïs OGM tolérant à l’herbicide glyphosate NK603xT25 dans l’alimentation humaine et animale, selon une résolution adoptée par le Parlement mercredi 16 décembre. Les députés soulignent que le glyphosate a été classifié comme "cancérigène probable" par l’Organisation mondiale de la Santé. Ils appellent la Commission à suspendre toute nouvelle autorisation, tant que la procédure, en cours de révision, n’est pas améliorée.

Sous-catégories