En bref

Vivre à côté d’espaces verts limiterait l’obésité

 

Les personnes vivant à proximité d’espaces verts présentent une prévalence plus faible de surpoids et/ou d'obésité, selon une étude parue dans Environnemental Health Perspective et relayée par jim.fr. Le temps passé devant d'écran serait également inférieur. Cette étude a porté 3 178 enfants âgés de 9 à 12 ans vivant à Sabadell, en Espagne.


Sources : JIM ; Dadvand P, et al. Environ Health Perspect. 2014 ; 122 : 1329-35.

Maladie de Creuztfeld-Jakob : 27 cas en France depuis 1991

Vingt-sept décès par maladie de Creutzfeld-Jakob certains ou probables ont été identifiés en France depuis 1991, d’après les dernières données épidémiologiques de l’Institut national de veille sanitaire. 2005 et 2006 ont enregistré un pic avec six décès chaque année. Ces douze hommes et quinze femmes, âgés de 36 ans en moyenne au moment de leur décès, étaient tous homozygotes Met-Met pour le codon 129 du gène de la protéine prion (PRNP).

Pancréas artificiel : des résultats positifs

Les essais cliniques conduits par l'Université de Padoue du projet européen de pancréas artificiel qui ont pris fin début novembre. Les résultats sont très positifs. Ces études font partie du projet AP@home (Artificial Pancreas at home) initié en 2010 qui impliquait douze partenaires européens dans sept pays, dont le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier.
Source : Bulletins électroniques.

L’OMS pour l’Europe souhaite renforcer la prévention des maladies non transmissibles

Le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe a l’intention de développer les capacités européennes en matière de prévention et de lutte contre les maladies non transmissibles telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires, le diabète et les maladies respiratoires chroniques, grâce à une importante subvention de 22 millions de dollars octroyée par la Fédération de Russie pour les cinq prochaines années. Il s’agit en fait de renforcer la capacité de la Région à lutter contre les maladies non transmissibles évitables moyennant de meilleures données, une prévention plus efficace et une prise en charge des maladies fondée sur des bases factuelles.

Source : OMS

Selon les Français, les marques de distributeur sont d'un bon rapport qualité/prix

55% des Français estiment que la plupart des marques de distributeur sont d’aussi bonne qualité que les grandes marques, selon une étude menée par Nielsen. 76 % les considéreraient comme une bonne alternative et d’un bon rapport qualité/prix. À l’échelle mondiale, près de 3 consommateurs sur 4 (71%) jugeraient que leur qualité s’est améliorée au fil du temps. L’étude précise que le prix reste le principal moteur d'achat, même si la qualité est une qualité essentielle.

Sources : Cerin, Nielsen Insight, novembre 2014.
 

Nutrition mondiale : l’état des lieux de l’Ifpri

Parmi les 122 pays disposant de données comparables, 120 connaissent au moins l’une des trois formes courantes de malnutrition : un retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans, une anémie chez les femmes en âge de procréer, ou une surcharge pondérale chez les adultes. 102 pays sont touchés par au moins deux de ces critères, selon le Global nutrition report 2014, publié par l’International Food Policy Research Institute (Ifpri). « L’Assemblée mondiale de la santé (AMS) a convenu en2012 d’une série d’indicateurs et objectifs mondiaux (…) en vue de réduire la malnutrition. (…) Les prévisions actuelles indiquent que les objectifs mondiaux sont loin d’être en voie de réalisation », indique le rapport.

Lire la suite...

Le 1er Forum Diabète Sud Francilien se déroulera le 27 novembre

Le Centre d'études et de recherches pour l'intensification du traitement du diabète (CERITD), laboratoire labellisé Génopôle, et le Centre hospitalier sud francilien lancent la première édition du Forum Diabète Sud Francilien jeudi 27 novembre au Génocentre d'Évry. À cette occasion, ils présenteront la nouvelle équipe hospitalière du service de diabétologie-endocrinologie, ainsi que les avancées de la recherche et les dispositifs qui demain libéreront les patients de leur diabète. Association loi 1901 créée sous l'impulsion du Dr Guillaume Charpentier, le CERITD a pour mission d'alléger les malades du poids de leur diabète en mettant à leur disposition, d'une part un service de soins infirmiers hors de l'hôpital, et d'autre part des outils innovants pour gérer leur diabète de manière sûre et autonome. Huit cents patients bénéficient déjà de cette prise en charge au CERITD. 

Un guichet unique d'installation pour toutes les activités libérales en Haute-Normandie

 

Au mois de juin dernier, l'Agence régionale de santé de Haute-Normandie créait le guichet unique d'installation des professionnels de santé : Le GUIPS. D'abord mise en place à l'attention des médecins, le guichet devrait être accessible aux infirmiers, masseur-kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes, sages-femmes et orthophonistes d'ici la fin de l'année. Cette initiative doit rapidement élargir ses services aux autres catégories professionnelles du secteur de la santé et être bientôt accessible à toutes les professions libérales. 

Le colloque de la Société française de nutrition du sport se tiendra le samedi 29 novembre

Le samedi 29 novembre, la Société française de nutrition du sport (SFNS) organise un congrès sur le thème "Les modes alimentaires des sportifs : marketing ou optimisation de performance ?". Organisée conjointement par l’IRBMS (Institut de recherche du bien-être, de la médecine et du sport santé), la Fédération française de cyclisme (FFC), la Région Nord-Pas-de-Calais, l’ARFORMES et la SFNS, cette journée d’actualité en nutrition du sportif sera organisée autour d’interventions diverses telles que le rôle des probiotiques et des produits laitiers dans la nutrition du sportif, le régime sans gluten ou encore les troubles alimentaires. Les thématiques seront appliquées au cyclisme. Pour l’occasion, le congrès se tiendra au vélodrome de Roubaix (Nord-Pas-de-Calais), où les participants auront la possibilité de réaliser un baptême de piste sur un vélo à pignon fixe. Pour en savoir plus : www.nutritiondusport.fr

Douze façons de prévenir le cancer

Le nouveau Code européen contre le cancer formule douze recommandations afin de prévenir le cancer, notamment éviter le tabac, l’alcool et l’exposition excessive au soleil, maintenir un poids sain et être physiquement actif. L’allaitement maternel, la limitation du recours à l’hormonothérapie substitutive et la vaccination contre le papillomavirus humain permettraient également de diminuer le risque de développer un cancer, notamment du sein et du col de l'utérus. De plus, le Code prône la participation aux programmes organisés de dépistage du cancer de l’intestin, du sein et du col utérin. Elle recommande enfin de s’informer sur les risques d’exposition au radon dans les habitations, et de prendre des mesures pour en abaisser les niveaux de concentration. Révisée sur la base des preuves scientifiques disponibles, cette 4e version du code a été élaborée par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l’agence de l’OMS spécialisée dans la lutte anticancéreuse.

We love eating : sensibiliser à une alimentation saine en Europe

Initié par la Direction Générale de la Santé et des Consommateurs (DG Sanco), l’un des services administratifs de la Commission Européenne, we love eating met à l’honneur l’alimentation saine. Le projet a pour but de « développer une relation positive avec la nourriture : ce que nous mangeons, l’endroit où nous mangeons et les personnes avec qui nous mangeons », via des actions de sensibilisation menées auprès du grand public (notamment auprès des jeunes enfants, des femmes enceintes et des personnes âgées). Sept villes pilotes de sept pays d’Europe, dont Roncq en France, participent au projet.

L’Institut Européen de Génomique du Diabète est en construction

La première pierre des bâtiments dédiés à l’Institut Européen de Génomique du Diabète (EGID) et à la recherche sur le cancer a été posée mi-septembre. L’objectif final à 5 ans, est de construire les bases d’un institut du diabète d’excellence qui aura ses locaux et ses ressources humaines propres et qui permettra d’assurer un rayonnement européen.

Le génome complet du colza a été séquencé

La séquence de référence du génome complet du colza a été présentée fin août par un consortium international d’une trentaine d’instituts de recherche piloté par l’Inra et le CEA, et associant le CNRS et l’université d’Evry. Cette première mondiale ouvre la voie à la compréhension fondamentale des génomes complexes polyploïdes (associant plusieurs sous-génomes), ainsi qu’à l’amélioration variétale du colza. Ces travaux ont été publiés dans Science, le 22 août 2014.

Participez au nutritionDay, le 6 novembre

Initiative de l’ESPEN, le nutritionDay se déroulera cette année le 6 novembre et permettra de recueillir les informations nutritionnelles des patients hospitalisés et en structures de soin. Cette grande enquête annuelle réalisée depuis 2005 permet d’établir une photographie de la prise en charge nutritionnelle de chaque établissement. L’analyse des résultats mise à disposition par les équipes nutritionDay permet aux professionnels de santé de suivre la situation de leur propre service mais également de se comparer à la moyenne nationale et mondiale dans les services similaires. Médecins, CLANs, UTN ou équipes nutritionnelles peuvent s’inscrire ici.

L’Association MENU aide les Français à mieux gérer leurs apports caloriques

Le Mouvement pour l’équilibre nutritionnel (Menu), nouvel acteur de l’information santé, a pour vocation d’aider les Français à gérer leurs apports caloriques et trouver leur équilibre nutritionnel « par le biais d’une information simple, claire et scientifiquement validée ». En effet, selon une étude Harris Interactive menée pour le compte de Menu, 90 % des habitants de l’Hexagone n’auraient « qu’une connaissance approximative des calories qu’ils consomment chaque jour, voire aucune idée ». Association à but non lucratif, Menu regroupe le Collectif national des associations d’obèses (CNAO), l’Observatoire de l’obésité (Obobs), et l’International Sweeteners Association (Isa), qui représente les fabricants et les utilisateurs d’édulcorants. L’association mènera notamment des actions de sensibilisation des consommateurs à l’intérêt potentiel des aliments et boissons à teneur réduite en calories.