Groupes d’aliments et maladies chroniques : quelles relations ?

Maladies chroniques

Nutrition Infos
Crédit photo : © Olga Lyubkina - Fotolia.com

Le poids des facteurs de risque alimentaires dans le développement des maladies chroniques non transmissibles est maintenant bien reconnu. Bien que de plus en plus d’études d’observation ou épidémiologiques soient aujourd’hui menées sur la base de régimes alimentaires complexes, les travaux chez l’homme se sont d’abord principalement focalisés sur les groupes d’aliments. Le point sur les principales données par Anthony Fardet et Yves Boirie.

Erratum. Veuillez noter que la version imprimée de cet article parue dans le numéro 40 de Nutrition infos comporte des erreurs. En effet, le graphe radar 1B situé en page 41 et intitulé « Diabète de type 2 » représente le graphe radar de l'obésité. La rédaction présente ses excuses aux auteurs et à nos lecteurs pour cette erreur et vous invite à télécharger la version corrigée ci-dessous, qui comprend le graphe des principales maladies chroniques et celui des maladies cardiovasculaires.

Groupes d’aliments et maladies chroniques : quelles relations ?

Télécharger l'article en PDF

À titre informatif, et pour compléter les informations figurant dans le texte, voici les graphes radar des groupes alimentaires versus nombre d’articles (MARS, en %) montrant un effet protecteur (lignes vertes), neutre (lignes oranges) et délétère (lignes rouges) vis-à-vis de l'obésité (C) et du diabète de type 2 (D) :

Crédit photo : © Anthony Fardet, Yves Boirie
Crédit photo : © Anthony Fardet, Yves Boirie