Le microbiote : une forte valeur prédictive

Diabète de type 2

Nutrition infos

Le microbiote intestinal pourrait à terme être utilisé comme outil dans le diagnostic du diabète de type 2 (DT2). C’est ce que semble suggérer un article publié récemment dans la revue Nature.

Une équipe de recherche suédoise a mené une étude d’association entre le génome du microbiote (métagénome) fécal et le métabolisme du glucose, chez 145 femmes européennes présentant un DT2, un métabolisme du glucose altéré ou normal (groupe témoin). Notamment, l’augmentation de quatre espèces de lactobacilles et la diminution de cinq espèces de Clostridium étaient significatives dans le groupe des femmes DT2 par rapport au groupe témoin.

L’ensemble des profils métagénomiques générés par séquençage a permis aux auteurs de développer un modèle mathématique qui permettait d’identifier les femmes présentant un DT2 avec de grande précision, par rapport aux deux autres groupes. La puissance prédictive de ce modèle est supérieure à celle des études d’association menées au niveau du génome humain.

En appliquant leur modèle aux données métagénomiques publiées par une autre équipe de recherche et obtenues à partir d’une cohorte chinoise, les auteurs ont montré que certaines associations différaient entre les populations chinoises et européennes.

Si un lien causal entre microbiote et diabète de type 2 était avéré par des études complémentaires, des applications thérapeutiques pourraient être envisagées.

Source : Karlsson FH et al. Gut metagenome in European women with normal, impaired and diabetic glucose control. Nature. 2013;498:99-103.

K.D.

Crédit photo : Mattosaurus