Un déficit en vitamine D associé à un plus grand risque d’otites et de gastroentérites chez l’enfant

Vitamine D

Nutrition infos
Les résultats d’une étude prospective parue dans Pediatric Infectious Disease Journal suggèrent une corrélation positive entre déficit en vitamine D chez l’enfant et augmentation de l’incidence des infections de l’oreille et des gastroentérites.
 
Plusieurs études ont montré l’impact négatif d’un déficit en vitamine D sur le système immunitaire, notamment un risque accru d’infections, mais peu d’équipes ont travaillé sur l’impact d’un tel déficit sur le système immunitaire des enfants.
 
Dans cette étude prospective, les auteurs ont analysé l’association entre statut en vitamine D et morbidité chez 475 enfants colombiens. Les enfants, âgés en moyenne de neuf ans, ont été suivis pendant toute une année scolaire. Leur concentration plasmatique en 25-hydroxyvitamine D a été mesurée, et le statut en vitamine D a été défini comme suit : la carence correspondait à une concentration inférieure à 50 nmol/L, l’insuffisance, à un taux compris entre 50 nmol/L et 75  nmol/L et enfin, un statut en vitamine D normal a été défini par une concentration plasmatique ? 75 nmol/L. Les parents des enfants inclus dans l’étude ont été chargés de remplir quotidiennement des fiches relevant les symptômes que pouvaient présenter les enfants : vomissements, diarrhée, fièvre, douleurs abdominales, toux ou écoulements auriculaires, etc. Les données ont par la suite été ajustées en tenant compte de l’âge, du sexe et du statut socioéconomique des enfants afin d’éliminer tout facteur de confusion.
 
La prévalence de la carence en vitamine D a été estimée à 10 %. L’insuffisance, quant à elle, concernait 47 % des enfants inclus dans l’étude. L’analyse des résultats a démontré une association positive entre déficit en vitamine D et augmentation de l’incidence des vomissements, des diarrhées avec vomissements (symptômes de la gastroentérite), et de douleurs auriculaires accompagnées de fièvre. Le déficit en vitamine D chez les enfants semble donc être un marqueur de risque des gastroentérites et des otites. Les auteurs soulignent néanmoins l’importance de tester l’effet d’une supplémentation en vitamine D sur l’incidence de ce type d’infections afin de confirmer les résultats.
 
Source : Thornton KA et al. Vitamin D deficiency associated with increased incidence of gastrointestinal and ear infections in school-age children. Pediatr Infect Dis J. 2013.
 
Camille Aulas
 
Crédit photo : Official U.S. Navy Imagery - Flickr.com