La saison de naissance serait un facteur de risque

Maladie cœliaque

Nutrition infos

La maladie cœliaque, une entéropathie provoquée par l’ingestion de gluten, se développe chez des personnes présentant une prédisposition génétique. Des facteurs environnementaux pourraient également intervenir dans le déclenchement de la maladie, par exemple des infections intestinales. Une équipe de recherche américaine vient de montrer que la saison de naissance serait également associée à la pathologie.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs du Massachussetts General Hospital for Children de Boston ont passé en revue les dossiers médicaux de 1 964 patients cœliaques, dont 69 % étaient des femmes. Le diagnostic de la maladie avait été posé à partir de biopsie.

Dans l’ensemble, plus de patients (27 %) étaient nés pendant le printemps (de mars à mai) que pendant les autres saisons (25 % étaient nés en été et à l’automne et 23 % en hiver). Chez les patients diagnostiqués avant leur quinze ans, seuls les garçons étaient significativement plus nombreux à être nés au printemps (33 % ; p = 0,0005 chez les garçons vs. 26 %; p = 0,43, chez les filles). Les différences entre les sexes étaient moins frappantes chez les patients diagnostiqués après l’âge de quinze ans.

« La saison de naissance est un facteur de risque environnemental de la maladie cœliaque, conclut donc les auteurs de cette étude. Ces résultats sont en accord avec un nouveau modèle théorique intégrant des facteurs de risques environnementaux potentiels (âge d’introduction du gluten dans l’alimentation, exposition aux UV B, statut en vitamine D) et les infections gastrointestinales virales aiguës pendant la petite enfance. »

 

Source : Tanpowpong P et al. Multicenter study on season of birth and celiac disease: evidence for a new theoretical model of pathogenesis. J Pediatr. 2013;162(3):501-4.

K.D.

 

Crédit photo : Samir