La baisse du coût d’achat favoriserait la consommation de fruits et légumes

Budget

Nutrition infos
Une étude néerlandaise parue dans The American journal of clinical nutrition suggère qu’une réduction importante du prix des fruits et légumes (F&L) permettrait aux populations de faible statut socio-économique (FSSE) d’en augmenter leur consommation.
 
Les auteurs ont cherché à évaluer l’impact de trois facteurs sur les achats de F&L de 199 personnes issues de milieu modeste : une réduction de 50 % du prix des F&L, un programme d’éducation nutritionnelle et la combinaison d’un bon de réduction et de l’éducation nutritionnelle. Les participants à l’étude ont été randomisés en quatre groupes : le premier groupe a reçu le bon de réduction de 50 % sur les F&L, le deuxième groupe a reçu une éducation nutritionnelle préalablement à l’étude, le troisième groupe a suivi le même programme d’éducation nutritionnelle et a également reçu le bon de réduction, et le dernier groupe a servi de contrôle.
 
L’objectif de l’étude, qui a duré six mois, était d’évaluer la différence de consommation de F&L entre les trois premiers groupes et le groupe témoin. Les achats de F&L ont été enregistrés avant le début de l’étude, trois et six mois après le début de l’intervention, et au bout de neuf mois, soit trois mois après la fin de l’étude.
 
Avant toute intervention, la consommation de F&L était identique dans tous les groupes. Au bout des six mois d’étude, le groupe ayant reçu le bon de réduction et le groupe ayant suivi l’éducation nutritionnelle en plus d’avoir reçu le bon de réduction ont augmenté leur consommation de F&L de respectivement 3,9 kg et 5,6 kg par rapport au groupe contrôle (p < 0,01). Dans ces deux mêmes groupes, le pourcentage de participants ayant atteint le seuil de recommandation (consommation de F&L supérieure ou égale à 400 g/j) est passé de 42,2 % au début de l’étude à 61,3 % au bout de six mois. En revanche, aucun effet significatif de l’éducation nutritionnelle seule n’a été constaté.
 
Au vu de ces résultats, les auteurs recommandent que la politique des prix soit au cœur de toute stratégie visant à favoriser la consommation de F&L.
 
Source : Waterlander WE, et al. Price discounts significantly enhance fruit and vegetable purchases when combined with nutrition education: a randomized controlled supermarket trial. The American journal of clinical nutrition. 2013.
 
Camille Aulas
 
Crédit photo : Visipix.com