Appliquer les mesures de prévention contre les maladies cardiovasculaires protège aussi du cancer

Cancer

Nutrition infos

Une nouvelle étude de l’American Heart Association (AHA) parue dans Circulation démontre le double effet préventif du respect des conseils pour prévenir les maladies cardiovasculaires : il participe également à réduire le risque de cancer.

Quelles sont les mesures de prévention contre les maladies cardio-vasculaires ? Sept indicateurs ont été définis par l’AHA pour évaluer la santé cardiovasculaire : le tabagisme, l’alimentation, l’activité physique, le contrôle du poids, le taux de cholestérol, la glycémie et la pression artérielle. Les chercheurs ont cherché à évaluer comment le respect de ces critères pourrait induire une réduction de l’incidence de cancers.

Les auteurs ont analysé les données de santé relatives à 13 253 participants à l’étude Atherosclerosis Risk In Communities (ARIC), menée en 1987 auprès de 15 792 personnes âgées de 45 à 64 ans. Chaque participant a été classé en fonction son respect ou non des sept critères de santé cardiovasculaires définis par l’AHA. L’incidence de tous les cancers confondus (à l’exception des cancers de la peau) entre 1987 et 2006 a été obtenue via les registres de cancer et les systèmes de surveillance hospitalière.
 

Une régression de Cox a permis aux auteurs de mettre en évidence une corrélation significative (P < 0,0001) entre le nombre de critères de l’AHA respectés et une moindre incidence de cancers. Les participants remplissant six ou sept des critères (soit 2,7 % de la population) présentaient une diminution du risque de développer un cancer de 51 % par rapport à ceux qui n’en respectaient aucun.

Il s’est également avéré que le fait d’arrêter de fumer reste le levier de prévention le plus important, que ce soit dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires ou contre le cancer. Lorsque le tabagisme est retiré de la liste des sept critères étudiés, l’association entre respect des consignes de prévention et diminution de l’incidence de cancer est largement atténuée : les patients respectant cinq ou six des critères de l’AHA n’avaient plus que 25 % de risques en moins de développer un cancer par rapport à ceux qui n’en respectaient aucun.

Source : Rasmussen-Torvik L. et al. Ideal cardiovascular health is inversely associated with incident cancer : the atherosclerosis risk in communities study. Circulation. 2013;127:1270-5

Camille Aulas

Crédit photo : Sebastian Duda - Fotolia.com