Première enquête sur l’impact de l’obligation de qualité nutritionnelle dans les établissements scolaires : des résultats encourageants

Restauration scolaire

Nutrition infos

La nouvelle étude menée par l’UFC-Que Choisir sur le respect de l’équilibre nutritionnel dans les restaurants scolaires français révèle que malgré des résultats encourageants, le choix multiple et la présence majoritaire des aliments les moins chers portent atteinte à l’équilibre nutritionnel dans les cantines.

Alors que l’arrêté réglementaire d’obligation de qualité nutritionnelle dans les restaurants scolaires publié en septembre 2011 est menacé d’abrogation, l’UFC-Que Choisir a voulu évaluer le respect de cet arrêté dans les cantines françaises afin de déterminer si une contrainte légale est justifiée.

L’équipe de recherche a mis au point un protocole en collaboration avec des diététiciens-nutritionnistes spécialisés en restauration scolaire pour déterminer quels types de restaurants scolaires et quels groupes d’aliments étaient les plus problématiques au regard de l’obligation d’équilibre nutritionnel. Les menus sur 20 jours consécutifs ont été analysés dans plus de 600 établissements scolaires français sur la base des critères définis par la réglementation en vigueur.L’étude, centrée sur les écoles élémentaires et secondaires, s’est limitée aux établissements situés dans les grandes villes françaises (plus de 10 000 habitants) et a pris en compte la répartition des élèves entre établissements publics et privés. Des notes ont ainsi été attribuées à chaque établissement.

Les écoles élémentaires publiques obtiennent une note moyenne de 15,5/20 : elles sont globalement conformes aux critères réglementaires d’équilibre nutritionnel. En revanche, les écoles élémentaires privées n’obtiennent que 11,3/20, car l’offre est centrée sur le goût au détriment de la qualité nutritionnelle. Avec une note de 12,6/20, le secondaire public déçoit. Est mis en cause le choix proposé aux élèves qui leur permet de consommer certains aliments à une fréquence bien inférieure à celle préconisée. Obtenant 10,3/20, les établissements secondaires privés constituent les établissements les plus mal notés de l’étude, notamment à cause de leurs menus composés à l’économie. Les établissements (notamment privés) ont tendance à très bien respecter les critères réglementaires liés aux aliments les moins chers (féculents, légumes, produits laitiers) au détriment de la viande rouge, du poisson, des crudités et des fruits frais, indispensables à la composition de menus équilibrés.

Au terme de cette étude qui démontre pour certains établissements un impact décisif de la réglementation, et des améliorations indispensables devant être apportées pour d’autres, l’UFC-Que Choisir plaide pour le maintien impératif des normes réglementaires de qualité nutritionnelle, et souhaite même un renforcement de l’encadrement des établissements scolaires.

Source : UFC-Que Choisir ; Étude sur l’équilibre nutritionnel dans les restaurants scolaires de 606 communes et établissements scolaires de France. Mars 2013.

Camille Aulas

Crédit photo : Monkey Business Images - Dreamstime.com