Moins de ménage et plus de télé : la cause de l’augmentation de l’obésité chez les femmes ?

Obésité

Nutrition infos

Vélo, marche rapide et… travaux ménagers : tout prétexte est bon à prendre pour pratiquer une activité physique. Une étude publiée dans la revue PLoS One s’est intéressée au temps consacré aux tâches ménagères de 1965 à 2010 par les femmes et à l’énergie dépensée pendant ces activités (préparation des repas, vaisselle, lessives, etc.).

Les résultats montrent que le temps consacré aux tâches ménagères est passé de 25,7 heures par semaine en 1965 à 13,3 heures par semaine en 2010. Plus précisément, les femmes sans emploi ont restreint leurs activités ménagères de 16,6 heures par semaine pour une dépense énergétique diminuée de 42 %) tandis que les femmes occupant un emploi ont diminué leurs activités de 6,7 heures par semaine. En termes de dépense énergétique, les femmes sans emploi sont passées de 6 004 kcal brûlées par semaine en 1965 à 3 486 kcal dépensées par semaine (soit une diminution de 42 % de la dépense énergétique). Pour les femmes qui travaillent, cette dépense énergétique a été diminuée de 30 %. Comment ce temps économisé a-t-il été compensé ? D’après les auteurs, le temps passé par ces mêmes femmes à regarder des écrans (TV et ordinateurs) a augmenté de 9,6 heures par semaine pour les femmes sans emploi et de 7,5 heures par semaine pour les femmes employées.

Les chercheurs soulignent que cette transformation du temps actif (tâches ménagères) en activités passives (regarder la télévision, etc.) n’est pas sans conséquence sur la santé. Si cependant les femmes ont augmenté leur temps de pratique d’une activité physique de loisir de 1,2 heure par semaine pendant cette même période, elle n’est pas suffisante pour compenser la perte de dépense énergétique. Ces modifications du mode de vie pourraient être en partie responsables de l’augmentation de la prévalence de l’obésité chez les femmes au cours des cinq dernières décennies.

Source : Archer E et al. 45-Year Trends in Women's Use of Time and Household Management Energy Expenditure. PLoS One. 2013;8(2):e56620.

F.B.

Crédit photo : peapod labs - Flickr.com