L’intérêt d’un régime alimentaire dans l’asthme du patient obèse

Obésité

Nutrition infos

Des chercheurs australiens ont tenté mettre en évidence l’effet d’un régime alimentaire et/ou de la pratique d’une activité physique sur l’asthme de patients obèses. Si asthme et obésité sont souvent associés, les mécanismes sous-jacents restent inconnus.

Un total de 46 patients obèses et asthmatiques ont été recrutés dans une étude randomisée durant dix semaines : 18 patients ont suivi un régime hypocalorique par substituts de repas, 14 ont pratiqué un exercice physique et 14 ont associé exercice physique et régime hypocalorique. Ils sont 38 à avoir terminé l’étude. Les résultats montrent une perte de poids moyenne de 8,5 % (± 4,2 %) dans le groupe « régime », une perte de poids moyenne de 1,8 % (± 2,6 %) dans le groupe pratiquant de l’exercice physique et enfin une perte de poids d’environ 8,3 % (± 4,9 %) dans le groupe combinant exercice et régime.

L’analyse des données révèle qu’une perte de poids de 5 à 10 % du poids a permis une amélioration du contrôle de l’asthme chez 58 % des sujets et une amélioration de la qualité de vie pour 83 % d’entre eux. Le régime, seul ou combiné avec de l’exercice physique, s’est avéré plus efficace que la seule pratique d’une activité physique. Le régime chez les hommes et la perte de tissu adipeux gynoïde chez les femmes ont été associés à une diminution des neutrophiles, des cellules de l’inflammation, dans les voies aériennes tandis que l’exercice physique a résulté en une réduction des éosinophiles dans les expectorations. Les auteurs suggèrent que l’asthme associé à l’obésité pourrait impliquer des mécanismes inflammatoires innés et allergiques.  

Sources : JIM ; Scott HA et al. Dietary restriction and exercise improve airway inflammation and clinical outcomes in overweight and obese asthma: a randomized trial. Clin Exp Allergy. 2013;43(1):36-49.

F.B.

Crédit photo : Jenn Durfey - Flickr.com