Un apport faible en graisses avant l’âge de deux ans augmenterait le risque de surpoids

Surpoids

Nutrition infos

Des chercheurs de l’Inserm ont mis en évidence qu’une restriction  des lipides chez des enfants âgés de moins de deux ans augmenterait le risque de développer un surpoids à l’âge adulte.

Une cohorte d’enfants nés entre 1984 et 1985 ont été suivis jusqu’à l’âge adulte. Leurs apports nutritionnels ont été relevés aux âges de dix mois et de deux ans, puis tous les deux ans jusqu’à 20 ans. Les chercheurs ont observé que la masse grasse des sujets à l’âge de 20 ans était plus importante au niveau abdominal chez les personnes ayant eu de faibles apports en lipides au début de leur vie. Leurs taux de leptine, l’hormone qui participe à la régulation des réserves de graisses et contrôle la sensation de satiété, étaient également plus importants, « suggérant une résistance à cette hormone ». « Les apports en lipides ne dépassaient pas les 30 % des apports quotidiens chez un grand nombre de jeunes enfants, alors que selon les recommandations officielles comme celles de la FAO (Food and Agriculture Organization), ils doivent être d’au moins 50 % jusqu’à six mois et décroître progressivement jusqu’à 35 % à l’âge de deux ans », commente Marie-Françoise Rolland-Cachera, co-auteur des travaux.

Source : Rolland-Cachera MF et al. Association of nutrition in early life with body fat and serum leptin at adult age. International journal of obesity. Int J Obes (Lond). 2012. doi:10.1038/ijo.

F.B.

Crédit photo : green308 - Fotolia.com