Des chercheurs toulousains tirent la sonnette d’alarme

Compléments alimentaires

Nutrition infos

Une équipe de recherche de l'université Paul Sabatier à Toulouse alerte sur la consommation de compléments alimentaires : plus des deux tiers contiendraient des médicaments non contrôlés, surdosés, dont certains sont interdits par les autorités de santé. « C'est un véritable problème de santé publique », souligne le Pr Myriam Malet-Martino, dont l’équipe qui travaille sur le sujet depuis 2009, vient de publier deux nouveaux articles dans des revues internationales.

Les résultats obtenus par les analyses menées par les scientifiques (techniques de résonance magnétique et de spectroscopie de diffusion ordonnée) ont mis en évidence que, sur vingt coupe-faim « naturels » disponibles sur le marché, huit contiendraient du sibutramine, une substance active interdite en France depuis 2010, à des doses allant jusqu'à deux fois la dose journalière maximale recommandée avant son interdiction. Cinq contenaient également de la phénolphtaléine, un laxatif réputé cancérigène, interdit depuis 1999, et d'autres un alcaloïde extrait de l'orange amère, plante interdite depuis mai dernier compte tenu de ses effets secondaires potentiels sur le rythme cardiaque.

Les chercheurs toulousains ont par conséquent décidé d'ouvrir un site Internet d'information pour le public. Affaire à suivre.

I.L.-D.

Crédit photo : Iwona Derleta – Fotolia.com