Une nouvelle molécule pour perdre du poids ?

Obésité

Nutrition infos

Une étude parue le 25 juillet dans la revue Cell Metabolism fait état d’une nouvelle molécule qui favoriserait la perte de poids. Le JD5037 ciblerait les récepteurs cannabinoïdes de type 1 (CB1R), afin de sensibiliser l’organisme à la leptine, hormone anorexigène. Injectée chez des souris, cette molécule supprimerait l’appétit des mammifères obèses, entrainerait une perte de poids et améliorerait leur métabolisme.

Commercialisé en Europe en 2006, le Rimonabant ciblait déjà les récepteurs CB1R. Mais ses effets secondaires psychiques – dépression, anxiété et idées suicidaires – ont mené à son interdiction. Afin de minimiser ces effets, l’équipe de chercheurs dirigée par George Kunos a développé le JD5037, qui cible les mêmes récepteurs mais sans entrer dans le cerveau. D’où une absence, a priori, d’effets secondaires psychiques.

Si le JD5037 a pour l’instant uniquement été testé chez la souris, il ouvre des perspectives pour le développement d’un « futur traitement de l’obésité chez l’homme ».

F.B.

Source : Tam J et al. Peripheral Cannabinoid-1 Receptor Inverse Agonism Reduces Obesity by Reversing Leptin Resistance. Cell Metab. 2012; 10.1016.

Crédit photo : DR