Où faut-il vieillir pour rester en bonne santé ?

Europe

Nutrition infos

L’Inserm a livré mi-avril le palmarès des pays où il fait bon vieillir dans l’Union européenne (UE). Au cours de ce travail, qui relève d’une action conjointe européenne dirigée par la France (European Joint Action on Healthy Life Years), l’espérance de vie sans incapacité (EVSI) a été calculée annuellement pour les 27 pays de l’UE depuis 2005.

En 2010, c’est la Suède qui possède l’espérance de vie (79,6 ans) et l’EVSI (71,7 ans) les plus longues pour les hommes. Se classent en dernière position la Lituanie concernant l’espérance de vie (68 ans) et la République slovaque concernant l’EVSI (52,3 ans). Et c’est encore en Suède que la proportion des années vécues sans incapacité (EVSI/EV) atteint son maximum en 2010, avec 90 % de l’espérance de vie vécue sans limitations dans les activités usuelles. À l’opposé, c’est en République slovaque que cette proportion atteint son minimum (73 %).

Côté femmes en revanche, toujours en 2010, ce sont la France et l’Espagne qui présentent la plus longue espérance de vie (85,3 ans), tandis que la Bulgarie prend le bas de l’échelle (77,4 ans) mais compense avec un taux d’espérance de vie vécue sans limitations dans les activités usuelles de 87 %. C’est à Malte que s’observe l’EVSI la plus longue (71,6 ans), alors que le bonnet d’âne revient à nouveau à la République slovaque (52,1 ans), y compris pour le rapport EVSI/EV qui n’atteint que 66 %.

Quid de la France ? Bien que les Françaises affichent l’espérance de vie la plus longue en 2010 - comme en 2009 - par rapport au reste des Européennes, l’Hexagone présente des résultats médiocres. Notre pays n’occupe que les 14e et 11e places en terme d’EVSI, respectivement pour les hommes et les femmes, et l’espérance de vie des Français n’arrive qu’en 8e position. "Pour les deux sexes, la France se classe derrière la Bulgarie et la République Tchèque en matière d’EVSI ! Parmi les cinq grands pays d’Europe de l’Ouest, seule l’Allemagne fait moins bien que la France", note l’Inserm dans son communiqué. L’Allemagne affiche "des résultats misérables par rapport à son leadership économique", juge l’Institut français, à l’heure où les comparaisons avec nos voisins vont bon train. Il est vrai qu’avec des résultats d’EVSI inférieurs de 3,5 ans à la moyenne de l’UE dans les deux sexes et des espérances de vie pointant en 20e et 22e positions respectivement chez les femmes et chez les hommes, il semble ne pas faire bon vieillir de l’autre côté du Rhin. De quoi se satisfaire de nos piètres performances…

I.L.-D.

Crédit photo : © Antonio Jimenez Alonso - sxc.hu