Réingénierie de la formation de diététicien : faut que ça bouge !

Diplôme

Nutrition infos

Dans un communiqué en date du 24 avril, l’Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN) alerte une nouvelle fois les pouvoirs publics quant aux dangers engendrés par l’enlisement de la réforme des études des diététiciens.

"Le rôle du diététicien dans le système de santé est devenu incontournable, en soin préventif et curatif, pour la prise en charge pluridisciplinaire de personnes atteintes de pathologies très fréquentes comme le diabète, le cancer, l’obésité, … ou encore dans l’accompagnement des personnes âgées", souligne l’association.

La France se classe en dernière place, parmi les pays européens avec la plus courte durée d’étude pour l’obtention du diplôme - 2 400 heures réparties sur deux ans – et un processus jamais remis en question depuis près de 60 ans. Dans le même temps, les autres professions de santé ont connu des évolutions majeures de leurs formations, qui leur permettent d’entrer plus facilement dans un cursus universitaire européen et de mieux répondre aux besoins de santé actuels.

"Bien que la rédaction du nouveau référentiel métier (activités et compétences), à laquelle l’AFDN a largement participé, soit achevée, la situation semble au point mort depuis juillet 2011, malgré les demandes répétées adressées au Haut conseil des professions paramédicales", déplore l’AFDN qui pousse un cri d’alerte en vue de faire bouger les choses.

I.L.-D.

Crédit photo : © lightpoet - Fotolia.com