Pas de régime "sans" sans diagnostic avéré

Intolérance

Nutrition infos

Les régimes d’exclusion mis en place sans pathologie avérée sont de plus en plus répandus dans notre société. L’Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN) s’insurge contre ces régimes sans gluten, sans lait, sans sucres... et surtout sans fondements.

Concernant le lait, l’Académie de médecine rappelle que "ses seules contre-indications sont l’allergie, en général non persistante, aux protéines laitières (surtout caséine) chez le nourrisson". Quant à l’intolérance au lactose, elle est essentiellement retrouvée chez les populations asiatiques ou dans les régions méridionales, et ne concerne que le lait et non les fromages et produits fermentés. "Le lait et les produits laitiers sont les principales sources de calcium dans l’alimentation humaine, insiste l’AFDN. Sans eux, il est impossible d’assurer les apports recommandés selon l’âge." Côté gluten (principale protéine du blé), même combat : le régime sans gluten s’adresse uniquement aux personnes souffrant d’une intolérance au blé et à ses dérivés, intolérance connue sous le nom de maladie cœliaque. Or, seul un diagnostic médical est susceptible de révéler cette pathologie, et justifie l'exclusion de l'alimentation des céréales et de tous les aliments du commerce contenant du gluten.

En conclusion, "l’AFDN recommande d’avoir une alimentation diversifiée, et certainement pas de supprimer des aliments !". L’occasion aussi de rappeler que "les diététiciens, forts de leur expertise, peuvent prendre en charge les personnes médicalement identifiées ne supportant pas ces aliments", afin que le régime spécifique qui leur est nécessaire n’entraîne pas de carences nutritionnelles.

I.L.-D.
 
Crédit photo : © Johanna Goodyear-Dreamstime.com