Le risque d'infections urinaires est accru chez les patients obèses

Obésité

Nutrition infos

L'obésité est source de nombreuses complications. Elle pourrait également être à l'origine d'une augmentation des infections urinaires, d'après une étude américaine publiée en février dernier dans la revue Urology. 

En analysant 95 598 sujets sur une période de cinq ans, l'équipe de l'université de John Hopkins, à Baltimore, a mis en évidence des taux d'infections urinaires et de pyélonéphrites significativement plus élevés chez les patients ayant un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 kg/m2 . Par ailleurs, les résultats montrent que les femmes sont davantage sujettes aux infections urinaires que les hommes : prévalence de 3,7 et 18,5 %, respectivement chez les hommes et femmes de poids normal. Des taux qui s'élèvent à plus de 6 % chez les hommes et plus de 20 % chez les femmes, en cas d’obésité.

Si un IMC élevé semble donc être associé à un risque accru d'infections urinaires et de pyélonéphrites, des études complémentaires doivent être réalisées pour mettre en évidence un éventuel lien de cause à effet. Ces résultats pourraient inciter les cliniciens à prendre en compte ce risque infectieux pour le traitement des patients obèses.

Source : Semins MJ et al. The impact of obesity on urinary tract infection risk. Urology. 2012;79:266-269.

F.B.

Crédit photo : © Colros - Flickr.com