Étude PURE : attention aux conclusions hâtives

Recherche

Dr Michel Krempf, endocrinologue au CHU de Nantes

Réhabiliter les acides gras saturés et condamner le sucre dans la prévention des maladies cardio-vasculaires sont les conclusions très médiatisées de l’étude épidémiologique PURE portant sur 35 335 sujets recrutés dans dix-huit pays de revenus très faibles à très élevé, publiée dans The Lancet en 2017. Lors des Journées Benjamin Delessert 2018, le docteur Michel Krempf, endocrinologue au CHU de Nantes nous invite à étudier de plus près les conclusions de cette étude avant de disqualifier totalement les fondements de la diététique en cardiologie.

Premièrement, cette étude montre que, dans les pays occidentaux, la survenue d’évènements cardio-vasculaires est beaucoup moins fréquente qu’il y a trente ans. Les consommations de glucides, lipides et protéines sont très proches des recommandations (respectivement de 50 %, 30 % et 15 % de l’apport énergétique total). Ceci met en évidence l’efficacité de la prévention.
Une surmortalité de 20 % est effectivement observée dans le dernier quintile de consommation de glucides comparé au premier. Cependant, cet excès de mortalité est surtout lié aux évènements non cardio-vasculaires (principalement cancers, infections pulmonaires et infectieuses en Afrique). Cet excès de risque est observé pour des populations ayant un profil de consommation particulier, avec un apport très élevé de glucides (jusqu’à 77 % de l’apport énergétique total) et très faible en protéines et lipides.
En conclusion, le médecin nous incite à ne pas oublier l’étude PREDIMED et les bienfaits du régime méditerranéen, qui doit rester une référence pour les recommandations nutritionnelles, comme c’est le cas dans la dernière actualisation de la Haute Autorité de santé, en 2017.

  - Dehghan M, Mente A, Zhang X, Swaminathan S, Li W et al. Associations of fats and carbohydrate intake with cardiovascular disease and mortality in 18 countries from five continents (PURE): a prospective cohort study. The Lancet August 29, 2017.
  - Estruch, R.; Ros, E.; Salas-Salvadó, J.; Covas, M.I.; Corella, D.; Arós, F.; Gómez-Gracia, E.; Ruiz-Gutiérrez, V.; Fiol, M.; Lapetra, J.; et al. Primary prevention of cardiovascular disease with a Mediterranean diet. N. Engl. J. Med. 2013, 368, 1279–1290.
  - HAS, Modifications du mode de vie dans la prise en charge du risque cardiovasculaire, Février 2017.