L’obésité stagne en France

ÉpidÉmiologie


© FredFroese - istock

Basée sur les données de deux études nationales transversales, ENNS 2006 et Esteban 2015, une étude publiée en juin dans le BEH de Santé publique France, révèle une stabilité du surpoids et de l’obésité en France entre 2006 et 2015.

En 2015, la prévalence du surpoids (obési­té incluse) des adultes était de 54 % chez les hommes et 44 % chez les femmes. L’obésité atteignait 17 %, sans évolution depuis 10 ans. Les auteurs observent que le surpoids et l’obé­sité augmentent avec l’âge, avec toutefois une stabilisation dès 40 ans chez les femmes. Ainsi, la prévalence de l’obésité est deux fois plus importante chez les 55-74 ans que chez les 18-39 ans. À noter que seule la prévalence du surpoids des femmes âgées de 40 à 54 ans a augmenté. Et ce, de près de 20 %.

Chez les enfants âgés de 6 à 17 ans, le surpoids touche 17 % des garçons et 18 % des filles, sans évolution significative depuis 2006 (contre 13 % des jeunes en Europe). Les plus concernés sont les 11-14 ans. Attention néanmoins à la maigreur qui a tendance à augmenter chez les filles. Elle est passée de 8 % en 2006 à 14 % en 2015 ; de 8,6 % à 11,5 % chez les garçons.

Le surpoids et l’obésité concernant plus de la moitié de la popu­lation adulte, les auteurs appellent à « des politiques publiques ambitieuses pour inverser la tendance et réduire ses effets sur la santé ».

VCD