Trop de sucre dans les assiettes des Français ?

consommation


© Knape - istock

Si les sucres libres contribuent en moyenne à 9,5 % de l’apport énergétique des adultes français, 41 % des adultes dépassent le seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 10% de l’apport énergétique journalier, selon les résultats d’une étude réalisée par de l’Inra, Danone Nutricia Research, MS-Nutrition, l’Inserm et Aix-Marseille Université. 

Que la recommandation de l’OMS soit suivie ou non, les principales sources de sucres libres sont :
- les produits sucrés (61 à 68 % des apports en sucres libres via par ordre décroissant d’importance : gâteaux et pâtisseries, sucre, miel, confiture, pâte à tartiner, confiseries, chocolat, biscuits, desserts laitiers et entremets, viennoiseries) ;
- les boissons (15 à 27 % des sucres libres via les sodas et jus de fruits) ;
- et dans une moindre mesure les produits laitiers (6 à 7 % des sucres libres via les yaourts sucrés/aromatisés/aux fruits et laits aromatisés). 

Les trop forts consommateurs de sucres libres ont par ailleurs, des apports énergétiques supérieurs aux autres, notamment en dehors des repas. Leur alimentation est de moindre qualité nutritionnelle (plus dense en énergie et moins riche en nutriments essentiels) parce qu’ils consomment non seulement plus de produits sucrés et de boissons sucrées mais aussi moins de fruits et de légumes.

Source : Inra

AC