Une expérimentation des logos nutritionnels en septembre 2016

Étiquetage nutritionnel


DR

Pour fournir aux consommateurs une information adaptée au moment de leurs achats et dans l’objectif de permettre à tous une alimentation saine et équilibrée, Marisol Touraine a annoncé le lancement de l’expérimentation de logos en septembre 2016 auprès des consommateurs en conditions réelles d’achat.

Quatre systèmes graphiques sont proposés : deux synthétiques, basés sur un code couleur, Nutri-Score et SENS, et deux systèmes analytiques, qui présentent et quantifient les principaux composants du produit, Nutri-Repère et Traffic Lights.

  • Nutri-Score répartit les produits en cinq catégories représentées par cinq couleurs (contenant une des cinq lettres A, B, C, D ou E), élaborées sur la base d’un score caractérisant la qualité nutritionnelle du produit à partir des teneurs en nutriments. La couleur (et lettre) correspondant au produit est grossie type « loupe ».
  • SENS utilise un système à quatre couleurs comportant une indication sur la fréquence de consommation : « Souvent » (bleu), « Très souvent » (vert), « Régulièrement en petites quantités » ou « Modérément » (orange), « Occasionnellement ou en petites quantités » (violet). Chaque produit comprend l’un des quatre visuels, basés sur sa teneur en nutriments majeurs.
  • Nutri-Repère est une version améliorée des RNJ (repères nutritionnels journaliers). Il consiste à visualiser la contribution d’une portion d’aliment aux apports nutritionnels de référence en énergie, matières grasses, acides gras saturés, sucres et sel. Les valeurs sont indiquées en pourcentage (des besoins nutritionnels) et en valeur absolue (teneur par portion).
  • Traffic Lights utilise une échelle à trois couleurs (vert, orange, rouge) afin d’indiquer la contribution d’une portion d’aliment aux apports nutritionnels de référence en énergie, sucre, sel, matières grasses et acides gras saturés. Les valeurs sont indiquées en pourcentage et en valeur absolue.

Les logos seront testés dans plusieurs grandes surfaces à partir de septembre 2016 afin de déterminer avec précision le système le plus efficace sur les comportements d’achat. Les résultats de cette expérimentation sont attendus pour décembre 2016. Les pouvoirs publics recommanderont alors l’un des systèmes d’information nutritionnelle. Sa mise en œuvre sur les emballages par les producteurs débutera au cours du premier semestre 2017.
FB