Comment les Français consomment-ils les fruits et légumes ?

Consommation


© ViktorCap_iStock

Si les Français sont soucieux de leur environnement et de leur santé, leurs consommations réelles en fruits et légumes s’éloignent légèrement de leurs idéaux. FranceAgrimer dévoile les résultats d’une enquête sur la consommation de fruits & légumes des Français.

Afin de comprendre les attitudes et comportements des foyers français en terme de consommation de fruits et légumes, FranceAgriMer a mandaté le CSA pour la réalisation d’une étude pour mesurer et suivre dans le temps les habitudes et niveaux de consommation des fruits et légumes auprès des adultes consommateurs.

L’étude s’est déroulée entre décembre 2014 et octobre 2015. Ainsi, les enquêteurs ont pu observer les comportements des consommateurs au cours des différentes saisons, en période classique ou à l’occasion d’évènements particuliers comme les congés, la rentrée scolaire, etc. Les enquêtés ont répondu à deux types de questionnaire : le premier permettait de faire le point notamment sur leurs usages et attitudes alimentaire. Les questionnaires suivants plus courts permettaient simplement de faire un relevé de leurs consommations.

La fraicheur : le premier critère

Concernant les critères d’achats, si 61 % des répondants déclarent préférer acheter des fruits et légumes en commerce de proximité, en pratique, les achats se font essentiellement en hypermarchés (60 %), supermarché (environ 51 %) et marchés (environ 45 %). « La fraîcheur est le critère le plus important dans le choix des fruits et légumes loin devant la qualité, le prix ou le goût », révèle l’enquête. Les consommateurs indiquent aussi accorder de l’importance à l’origine des fruits et légumes (pays, région d’origine).

Des consommations empreintes d'habitudes

Cette enquête permet de cerner les usages de consommations des Français. Les consommateurs font leurs courses en moyenne une fois par semaine et s’orientent davantage vers des produits connus. Ils déclarent aimer passer du temps à cuisiner des plats « faits maison » et « la quasi-totalité des volumes de fruits et légumes consommés sont cuisinés à la maison », indiquent les auteurs de cette enquête. Les fruits consommés suivent la saisonnalité, les légumes un peu moins puisqu’ils restent globalement les mêmes au cours de l’année. Par ailleurs, bien que la plupart des répondants se sentent responsables, le gaspillage concerne près de 8 enquêtés sur 10.

Les atouts santé des fruits et légumes sont reconnus

Enfin, pour deux tiers des répondants, consommer cinq fruits et légumes par jour est un objectif à atteindre mais en réalité, seul un tiers met en application cette recommandation. Si les adultes indiquent apprécier fruits et légumes de manière similaire, les enfants en revanche sont moins friands des légumes. Bienfaits pour la santé et qualités gustatives sont alors avancés afin de motiver les plus jeunes à en consommer. Fruits et légumes ne sont d’ailleurs pas perçus de la même manière chez les adultes puisque pour les répondants, les fruits sont associés aux plaisirs gustatifs alors que la consommation de légumes relève davantage de la nécessité nutritionnelle.

Pour les auteurs de ce rapport, « les acheteurs de fruits et légumes tentent de faire des compromis entre ce qu’ils souhaitent et ce qu’il est réellement possible de faire au quotidien ».

Source : FranceAgrimer et l’institut CSA.

AC