Sophie Layé, lauréate du prix « Défi Scientifique » des Lauriers de l’Inra

RECOMPENSE


©Inra

Le prix « Défi Scientifique » a été remis à Mme Sophie Layé pour son travail alliant neurosciences et nutrition lors de la dixième cérémonie des Lauriers de l’Inra. Impact de la nutrition sur le bien-être, le stress, la dépression ou cognition sont les thématiques privilégiées pour cette chercheuse chevronnée.

Les lauriers de l’Inra récompensent les talents scientifiques et personnels de cet institut. Six prix ont été décernés et remis durant la soirée du mardi 8 décembre 2015. Le prix du « Défi scientifique » reçu par Sophie Layé récompense les chercheurs tentant de répondre à une problématique d’intérêt majeur pour notre société.

Nutrition et fonctions cérébrales : quels liens ?

Sophie Layé dirige l’unité NutriNeuro au sein de l’université de Bordeaux, dont les travaux ont pour objet les questions associant nutrition et neurologie. Depuis 2014, elle co-dirige un Laboratoire international associé (LIA) nommé OptiNutriBrain, en collaboration avec l’Université de Laval, l’Université de Bordeaux et l’Inra. Au cours de ses recherches, la chercheuse s’est intéressée à l’impact de la nutrition sur le bien-être, un travail récemment publié dans la revue Appetite. Autre axe de recherches: l’impact des omégas-3 sur le développement du cerveau ainsi que sonimplication lors de comportements dépressifs. Des travaux sur l’influence des proportions de matières grasses sur nos comportements, sur la vitamine A et le déclin cognitif, sur les polyphénols, sur les probiotiques ou bien encore sur le stress sont actuellement en cours.

Six prix décernés                 

L’Inra récompense également cette année, une équipe de six personnes, le « groupe colza » pour ses travaux  « qui ont eu un impact mondial en agriculture », rapporte l’Institut. Le prix « Innovation technologique pour la Recherche » est attribué à Mr Laurent Debrauwer pour son travail sur une plateforme d’outils d’analyse en toxicologie alimentaire. Sylvie Courvalin a été récompensé par le prix « Appui à la recherche » pour son rôle essentiel comme infirmière de prévention au centre Inra Val de Loire. Le prix « Espoir Scientifique » est remis à un jeune chercheur, Sylvain Delzon, pour ses recherches sur la résistance des arbres à la sécheresse dans le cadre d’une étude de l’adaptation des forêts au changement climatique. Pour finir, le prix excellence « Prix de la Recherche agronomique » récompense cette année Jan Traas, directeur du Laboratoire de Reproduction et Développement des Plantes.

Source : Inra.

Eva Guenaire