Pour le goûter, préférez les amandes aux aliments riches en glucides !

étude


© HealthAliciousNess - flickr

Dans le cadre d’un régime sain et équilibré, la consommation quotidienne de 42 g d’amandes au lieu d'un muffin riche en glucides de même valeur calorique, améliorerait certains facteurs de risques cardiovasculaires, selon une étude publiée dans le Journal of the American Heart Association et relayée par la collective des amandes de Californie. En particulier, les taux de cholestérol LDL, de cholestérol total, et la graisse abdominale seraient réduits.

Cette étude clinique randomisée et contrôlée de 12 semaines menée par des chercheurs de l'Université de Penn State (États‐Unis) a inclus 52 adultes en surpoids, présentant un taux de cholestérol LDL élevé. Les participants ont été soumis à deux régimes destinés à faire baisser le cholestérol. Les deux régimes étaient identiques à l'exception d'un aliment : le premier groupe a reçu 42 g d'amandes naturelles entières, et l’autre un muffin à la banane apportant un nombre équivalent de calories. Repas et goûters étaient composés en fonction  des besoins caloriques nécessaires au maintien du poids et chaque régime était suivi pendant six semaines.

Le régime intégrant les amandes a permis de réduire le cholestérol total (‐5,1 ± 2,4 mg/dL; P = 0,05), le cholestérol LDL (‐5,3 ± 1,9 mg/dL; P=0,01), le cholestérol non‐HDL (‐6,9 ± 2,4 mg/dL; P=0,01) et les lipoprotéines résiduelles (‐2,8 ± 1,2 mg/dL; P=0,03). En outre, le régime intégrant des muffins a entraîné une réduction du (bon) cholestérol HDL de manière plus importante que le régime « amandes ». De plus, les personnes soumises au régime « muffin » ont constaté une augmentation de leur taux de protéines C‐réactives, un marqueur de l'inflammation, alors qu'aucune augmentation de ce type n'a été constatée dans l’autre groupe. Aucune différence significative n'a été notée sur le contrôle de la glycémie.

Les auteurs ajoutent que « malgré l'absence de différence en termes de masse corporelle ou de masse graisseuse totale, le régime intégrant des amandes a réduit la masse graisseuse abdominale (‐0,07 ± 0,03 kg; P=0,02), le tour de taille (‐0,80 ± 0,30 cm; P = 0,03) et la masse graisseuse sur les jambes (‐0,12 ± 0,05 kg; P=0,02), contrairement au régime intégrant les muffins ».

Les auteurs suggèrent que la consommation quotidienne de 42 g d'amandes au lieu d'un aliment à forte teneur en glucides, prises dans le cadre d'un régime alimentaire globalement bon pour le cœur, pourrait être une stratégie alimentaire simple permettant de prévenir l'apparition du syndrome métabolique ou de maladies cardiovasculaires chez les personnes présentant un taux élevé de cholestérol LDL.

Sources : communiqué, Almonds of California.
Berryman CE, et al. Effects of daily almond consumption on cardiometabolic risk and abdominal adiposity in healthy adults with elevated LDL-cholesterol: a randomized controlled trial. Journal of the American Heart Association 2015; 4:e000993 DOI: 10.1161/JAHA.114.000993.

RF