« L’équilibre nutritionnel », selon les Français

ENquête


© woodleywonderworks - flickr.com

Selon une enquête Harris Interactive, 46 % des Français peinent à composer un menu équilibré, incluant les apports caloriques nécessaires. À l’inverse, 53 % estiment cette tâche facile. 

À la demande du Mouvement pour l’équilibre nutritionnel (Menu), Harris Interactive a réalisé une enquête sur le rapport des Français aux calories et à la nutrition en général. Du 24 au 26 juin et du 4 au 6 novembre 2014, 1 000 et 1 002 personnes représentatives des Français âgés de 18 ans et plus ont ainsi été interviewées. 62 % des personnes interrogées déclarent connaitre l’apport calorique des aliments et boissons qu’ils consomment. Les plus informés sont les femmes, les personnes ayant suivi un régime ou issues de milieux privilégiés.

La définition des Français de l’équilibre nutritionnel

Pour six Français sur dix, l’équilibre nutritionnel consiste à manger des repas incluant différentes familles d’aliments. Pour atteindre cet objectif, hommes et femmes n'élaborent pas les mêmes stratégies : les premiers comptent sur l’activité physique pour compenser des repas trop caloriques alors que les secondes se concentrent davantage sur l’équilibre alimentaire au moment du repas. Autre point de vue : un Français sur quatre considère que l’équilibre nutritionnel réside dans la balance entre les apports et les dépenses énergétiques. Et un Français sur dix l’associe à une alimentation pauvre en graisses, sucres et sel. En outre, près de la moitié des Français estiment que composer des menus équilibrés est une tâche compliqué, particulièrement les non sportifs, les personnes obèses ou peu diplômées.

Où se cachent les calories ?

Les aliments très caloriques ? Spontanément, les Français citent le beurre, les frites, le sucre et la charcuterie puis les sodas, le fromage, les chips, les gâteaux, l’huile ou encore le chocolat. « Si les représentations des Français apparaissent sur ce sujet assez diversifiées, en cumulé ce sont les aliments sucrés (gâteaux, pâtisseries, chocolat, etc. – 19% des citations) qui sont le plus évoqués », révèle Harris Interactive. Les matières premières telles que le beurre, l’huile, ou le sucre ne représentent que 15 % des citations. Au même niveau que les aliments gras et la « junk food ». Les boissons sucrées et alcoolisées sont un peu moins souvent évoquées (9 %).

En outre, plus de quatre Français sur dix auraient déjà suivi un régime. Manger moins est la stratégie la plus populaire puisqu’elle est adoptée par 65 % des répondants. Autres techniques : faire plus de sport (41 %) ou le recours aux produits édulcorés (25 %).

« La prise en compte « directe » des calories apparait toutefois relative dans la gestion de l’équilibre nutritionnel. En effet, si les Français se déclarent majoritairement attentifs à leur poids (69 %), aux propriétés des aliments qu’ils consomment (66 %) et à la pratique régulière d’un sport (57%), le comptage des calories est relégué au second plan (22 %) », indique l'institut.

Dernière certitude pour près d’un Français sur deux : durant les fêtes de fin d’année, il prendra du poids. Entre un et deux kilos, pour la plupart.

Source : communiqué, Harris Interactive.

VCD