Les aliments santé ont le vent en poupe

ÉCONOMIE

Nutrition Infos
nutrition marché économie
© alphaspirit - Fotolia.com

Le marché des aliments santé retrouve sa vitalité et aura le vent en poupe dans les années à venir, selon la nouvelle étude du groupe Precepta « Le marché des aliments santé – Aliments fonctionnels, diététiques et compléments alimentaires vers de nouveaux business models ». Plusieurs explications à ces perspectives optimistes : la réglementation sur les allégations santé ou encore les offres produits axées sur de nouvelles valeurs (naturalité, traçabilité, proximité) qui ont permis de restaurer la confiance des consommateurs. L’enquête prédit également une diminution des contraintes budgétaires sur les ménages après 2015, qui serait alors favorable à l’industrie agroalimentaire.

Dans ces conditions, Isabelle Senand, auteur de ce rapport, anticipe une progression du marché des aliments santé de près de 3 % par an en moyenne entre 2014 et 2016. Il passerait alors la barre des 5,2 milliards d’euros. Selon les experts, tous les segments n’évolueront pas de la même manière :

  • les ventes des aliments fonctionnels augmenteront de 4 % en moyenne (en valeur) en 2014 et de 3,5 % en 2015 et en 2016. Malgré l’érosion de l’alimentation infantile ou enrichie en phytostérols, le marché profitera surtout du dynamisme de la filière Bleu-Blanc-Cœur ;
  • le segment des compléments alimentaires progressera, lui, de 4,5 % en moyenne en 2014 et de 3 % en 2015-2016. Il sera porté à la fois par l’écrémage du marché et par les efforts des grandes marques spécialisées (Arkopharma, Oenobiol…) ;
  • le marché des produits diététiques s’accroîtra de 3,5 % par an en moyenne en 2015-2016, contre une hausse estimée à 2 % en 2014. Il sera stimulé par les offres sans gluten et les produits destinés au contrôle des sucres.

La révolution numérique change les règles du jeu dans la distribution…

Pour les experts de Precepta, les acteurs de l’industrie alimentaire devront surtout se mettre en phase avec la révolution numérique. « L’un des principaux défis des années à venir sera de réussir à créer de l’engagement consommateur et de développer de véritables écosystèmes autour d’offres globales (coaching nutrition-santé, vente en ligne de produits alimentaires, développement de communautés) », expliquent-ils.

Ainsi, les auteurs de cette enquête estiment que les réseaux de distribution ne pourront pas faire l’économie d’accélérer le développement de sites Internet et de leur présence sur les réseaux sociaux. « Désormais, la marque devient sociale et de plus en plus interactive, précisent-ils. Loin d’être une menace, le boom des nouvelles technologies représente alors une chance de créer de nouvelles « expériences » pour les clients. (…) Les acteurs des industries agroalimentaires pourront notamment jouer la carte de la nutrition personnalisée en proposant des services complémentaires et d’accompagnement du consommateur ».

Sources : communiqué, Xerfi ; Senand I. « Le marché des aliments santé – aliments fonctionnels, diététiques et compléments alimentaires vers de nouveaux business models ».

VCD