Les Français inquiets des effets de leur alimentation sur leur santé

Enquête

Nutrition Infos
© Photl.com

Près de deux tiers des Français (64 %) seraient inquiets des effets de leur alimentation sur leur santé. C’est ce que montrent les résultats d’une enquête réalisée par Ipsos en partenariat avec Agri Confiance, le label des coopératives agricoles françaises engagées dans le développement durable. Ce sondage fait suite aux baromètres grand public réalisés en 2006, 2007 et 2009. Il prend cette année en compte les avis des Français les plus sensibles à la consommation durable.

L’inquiétude ressentie par les Français progresse par rapport à 2007 : ils étaient en effet 52 % à se préoccuper des effets de leur alimentation sur leur santé. Aujourd’hui, il ressort que ce sentiment s’est généralisé à l’ensemble des catégories des populations, les jeunes de moins de 35 ans et les cadres se situant désormais au même niveau que le reste des Français (ils sont respectivement 65 % et 63 % à se préoccuper de leur alimentation, contre 48 et 46 % en 2007).

Ces inquiétudes se traduisent par de plus fortes attentes en matière d’information sur la façon dont les aliments sont cultivés, élevés et transformés. Dans l’Hexagone, les citoyens sont en effet 28 % à s’estimer suffisamment informés sur le sujet. Ils étaient 45 % en 2006. La traçabilité des aliments est considérée comme très importante par 47 % des Français quand il s’agit du choix des produits alimentaires issus de la production agricole, devant les critères de respect de l’environnement, de saisonnalité, de proximité, et de revenu de l’agriculteur.

Mais en général, les considérations environnementales et de développement durable perdent du terrain dans les préoccupations des Français face à ce qui relève de leur propre santé : lorsqu’on interroge les consommateurs sur les choix décisifs en situation d’achat, c’est le prix qui arrive en tête (pour 67 % d’entre eux et 73 % des jeunes), suivi par l’origine des produits (pour 54 % des Français). Ces considérations ont pris de l’importance par rapport à l’enquête faite en 2007, où ils étaient respectivement 51 % et 40 % à privilégier ces critères. Les notions de traçabilité du produit (28 % contre 43 % en 2007), de respect de l’environnement (19 %, soit une perte de 13 points par rapport à 2007), et le fait que le produit soit issu du commerce équitable (4 % contre 13 % en 2007) sont en recul par rapport à l’enquête réalisée sept ans plus tôt.

Les « consommateurs durables », avides d’informations claires

Pour identifier des « consommateurs durables », Ipsos a interrogé 42 000 individus sur trois indicateurs : la connaissance des labels de qualité et/ou environnementaux, l’importance accordée à différents critères de production des aliments, et la consommation de produits alimentaires labélisés. Quelque 300 personnes faisant partie des 5 % des Français les plus sensibles à la consommation durables ont été interviewées, parmi lesquelles 18 % sont issues des catégories supérieures et 41 % sont âgées de 55 ans ou plus. Si elles sont 81 % à lire et comprendre « plutôt bien » les informations affichées sur les emballages, celles-ci ne sont pas forcément celles qu’elles souhaitent obtenir en priorité. Ainsi, ces consommateurs se préoccupent en premier lieu d’une utilisation limitée des pesticides (critère cité par 97 % des individus), bien que seul un consommateur sur deux parvienne à identifier cette information. La traçabilité est également une information particulièrement importante pour 96 % des interrogés alors qu’ils sont 53 % à savoir lire cette information. Le prix est un critère incitatif pour 55 % d’entre eux (67 % pour la population générale) et 37 % de ces consommateurs mettent en avant une meilleure qualité des produits. 36 % souhaitent « plus de points de vente dédiés spécifiquement à ces produits dans les magasins qu’ils fréquentent », et 34 % demandent « plus d’informations sur les démarches des labels » ; ils sont autant à plébisciter « une meilleure visibilité dans les rayons ».

Source : Les Français préoccupés par les effets de leurs aliments sur leur santé, Ipsos, juin 2014.

Florence Bozec