La France dans le palmarès des pays où l’on mange le mieux

Alimentation dans le monde

Nutrition Infos
alt
© Monkey Business - Fotolia.com

L’association de solidarité internationale Oxfam a publié un rapport évaluant les difficultés rencontrées par les populations pour accéder à une alimentation saine et suffisante. Au total, 125 pays ont été classés selon la qualité de leur alimentation. En tête de liste : les Pays-Bas et la France tandis que le Tchad occupe la dernière place du classement.

Ce classement répond à quatre questions, chacune utilisant deux indicateurs :

  • l’alimentation est-elle suffisante ? – selon les taux de sous-alimentation et d’insuffisance pondérale chez les enfants ;
  • la population a-t-elle les moyens de s’acheter à manger ? – selon le niveau des prix alimentaires par rapport aux autres biens et services et selon leur volatilité ;
  • l’alimentation est-elle de qualité ? – selon la diversité alimentaire et l’accès à l’eau potable ;
  • quelles sont les conséquences d’une mauvaise hygiène alimentaire sur la santé ? – selon les taux de diabète et d’obésité.

Il en résulte que les vingt premières places sont occupées par des pays européens, les Pays-Bas en tête (grâce à des prix alimentaires et un taux de diabète plus faibles et une plus grande diversité alimentaire que les autres), suivis par la France et la Suisse. Seul pays non européen, l’Australie est l’exception et arrive en huitième place du classement. Ce haut du tableau connaît les taux de malnutrition et de sous-alimentation les plus bas ainsi qu’un haut niveau d’accès à l’eau potable. Cependant, la plupart des douze pays en tête enregistre un taux d’obésité élevé (19 % de la population aux Pays-Bas et 27 % en Australie). Le niveau et la volatilité des prix alimentaires ont aussi fait chuter certains pays au classement mondial, comme le Royaume-Uni et les États-Unis, respectivement 20e et 21e.

Les trente dernières places sont occupées par des pays africains (comme le Tchad, dernier du classement en raison des aliments coûteux et de faible valeur nutritionnelle et d’un accès limité à de bonnes conditions sanitaires), le Laos, le Bangladesh, le Pakistan et l’Inde. De plus, ces pays font face à un taux élevé d’insuffisance pondérale.

À la lumière de ces données, Oxfam déplore les difficultés rencontrées par certains pays « alors même que la production alimentaire [mondiale] est suffisante ».

Source : Oxfam International, La situation alimentaire dans le monde : dans quels pays mange-t-on le mieux et le moins bien ?, janvier 2014

Florence Bozec